Vulnérabilité des parents seuls : le soutien des politiques sociales fait la différence
Dr. Ornella Larenza

Vulnérabilité des parents seuls : le soutien des politiques sociales fait la différence

Dans sa thèse intitulée «Social policy shaping the life-course: A study on lone parents' vulnerability», la Dr. Ornella Larenza démontre que l'accès aux politiques sociales est primordial pour que les parents seuls ne se retrouvent pas en situation de vulnérabilité.

Les parents seuls, lone parents en anglais, souffrent souvent d'une détérioration de leurs conditions de santé et financière. En marge de cette réalité, la Dr. Ornella Larenza a consacré sa thèse, défendue avec succès le 3 mai 2019, à l'étude de la diversité croissante des parents seuls. Elle a par ailleurs investigué comment les politiques sociales peuvent contribuer au développement de leur vulnérabilité au fil du parcours de vie.

Pensions alimentaires non versées - incidences sur d'autres domaines de la vie

La Dr. Larenza a focalisé ses recherches sur deux politiques sociales spécifiques: le versement des pensions alimentaires et le recours aux prestations d'aide sociale.

Dans le premier cas, elle a montré que le cadre juridique en matière d'exécution des obligations alimentaires n’offre qu’une aide limitée pour les mères confrontées à des violations des obligations alimentaires envers leurs enfants. Par ailleurs, toutes les mères ne réagissent pas à ces violations, car elles se retrouvent face à des dilemmes moraux impliquant l'autre parent et sa relation avec les enfants. Enfin, certaines mères s’adaptent aux violations totales en modifiant leur trajectoire professionnelle, ce qui a des répercussions sur d'autres domaines de leur vie. Par exemple, quelques mères augmentent leur taux de travail, mais cela les oblige à soustraire du temps à leurs enfants et à renoncer à une relation épanouie avec eux.

Dans le deuxième cas, la chercheuse a illustré comment les parents seuls réagissent aux problèmes d’accès aux prestations d'aide sociale (par exemple, par la recherche de soutien financier alternatif auprès de leur réseau, par la lutte contre les administrations qui empêcheraient l’accès aux prestations, ou par l’adaptation de leur parcours de vie aux conditions d’accès) et comment cela peut non seulement affecter leur situation économique, mais également entraîner un ensemble plus complexe de changements dans plusieurs domaines de leur vie y compris des répercussions sur leur vie de couple et leur vie de parents.

Une combinaison de méthodes d'analyse pour une vision globale du parcours de vie

Au nom du jury*, la Prof. Eva Green, vice-doyenne de l'Université de Lausanne a par ailleurs fait ses félicitations à Mme Larenza pour "l'approche innovante qui croise différents domaines des politiques sociales et pour la rigueur de l'analyse longitudinale qualitative".

En effet, la Dr. Larenza a réalisé une étude de cas en combinant des analyses qualitatives transversales (synchroniques) et longitudinales (diachroniques). Par ce biais, elle a montré que la vulnérabilité des parents seuls est un processus dont le développement dépend à la fois des ingrédients qui le composent (facteurs de stress et ressources à disposition de l’individu) et à la fois de leur agencement au fil du temps. Il ne s’agit donc pas juste de considérer des conséquences négatives, mais plutôt de prendre en compte une dynamique plus complexe entre facteurs de stress et ressources.

Les politiques sociales peuvent contribuer au processus de vulnérabilité en tant qu’ingrédients qui participent à des constellations de problèmes complexes. Notamment, elles peuvent jouer le rôle de facteurs de stress en situation d’absence de support, d'accès problématique aux supports et de soutien inadéquat. Finalement, elles peuvent façonner le processus de vulnérabilité des parents seuls et générer des répercussions, dans plusieurs domaines de leur vie et au fil du temps.

Enfin, l’étude montre que l'agentivité (capacité de réagir) des parents seuls qui font face à la vulnérabilité reflète la configuration des ingrédients du processus et peut être orientée de manière significative par leurs relations avec les personnes importantes, comme par exemple les enfants, l’ex-partenaire et la famille d’origine. Cette capacité de réaction dépend notamment de la possibilité d’accéder à des ressources et de les mobiliser pour résister aux facteurs de stress.

* Membres du jury: Prof. Eva Green, Vice-doyenne (Présidente); Prof. Laura Bernardi, ISS (Directrice de thèse); Mme Claire Bidart, Directrice de recherche au CNRS, Université d’Aix-Marseille; Prof. Giuliano Bonoli, IDHEAP; Prof. Jane Millar, Université de Bath.

6e Colloque international du Réseau d’Études International sur l’Âge, la CitoyenneTé et l’Intégration Socio-économique (REIACTIS)

Le 6e colloque international "Société inclusive et avancée en âge" est organisé par le REIACTIS et l’Université de Lorraine en lien avec différents réseaux scientifiques et sociétés savantes : CR6 le l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française (AISLF), le RT7 de l’Association Française de Sociologie (AFS), et le GIS : Institut de la Longévité des Vieillesses et du vieillissement (ILVV) notamment. Son conseil scientifique international est composé de plus de 80 membres d’universités issus de trois continents (Amérique, Afrique, Europe).

En 2002, l’Organisation des Nations Unies (ONU) lançait le slogan « Une société pour tous les âges ». Près de 20 ans plus tard, et plus de 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme, la recherche d’une société plus inclusive continue d’alimenter les débats publics, de nourrir les politiques publiques et d’interroger les chercheurs. 

Dans le cadre de son 6e colloque mondial, le REIACTIS invite les chercheurs en sciences humaines et sociales, les décideurs politiques et les citoyens à se réunir sur la scène internationale pour mettre en débat et baliser les enjeux d’une société inclusive. 

Pour aborder ces questions, le colloque international propose un axe transversal et trois entrées thématiques privilégiées. Les communications indiqueront leur choix parmi ces quatre entrées. Il est possible de faire plusieurs propositions. 

  • Axe transversal : « Société inclusive » : concepts et enjeux théoriques 
  • Axe thématique 1 : « Société inclusive » et parcours de vie 
  • Axe thématique 2 : « société inclusive » et approches environnementales 
  • Axe thématique 3 : « Société inclusive », citoyenneté et participation sociale 

 

 

Informations importantes

  • Les propositions de communication sont à déposer sur le site REIACTIS dédié au colloque (www.reiactis.com) entre le 22 avril et le 15 juin 2019.
  • Les propositions de Communication individuelle ne devront pas dépasser 5000 signes espaces compris.
  • Les propositions de Table ronde (3 à 5 intervenants maximum), ne devront pas dépasser 4000 signes espaces compris par intervenant et un résumé de 2000 signes espaces compris.
  • Les propositions de Poster ne devront pas dépasser 5000 signes espaces compris.
  • Évaluation des communications par le Comité scientifique international et réponse aux auteurs au 20 juillet 2019.
  • Préprogramme du colloque autour du 20 juillet 2019.
  • 4 au 6 février 2020 : Colloque à Metz
  • Contact: contact@reiactis.com 

OFFRE D'EMPLOI - Postdoc ou un.e assistant.e en Méthodologie et Analyse de données en Psychologie,

Mise au concours d'une offre pour un postdoc ou un.e assistant.e en Méthodologie et Analyse de données en Psychologie, avec le prof. Paolo Ghisletta

Encadrement des Travaux dirigés des cours de Méthodologie et analyse de données du Bachelor et du Master en Psychologie. Participation au service de consultation en Méthodologie et analyse de données et à l’encadrement d’étudiants.  

Information

  • Entrée en fonction: 01.09.2019
  • Taux de travail: 100% (assistant) or 80% (postdoc)
  • Lieu de travail: Université de Genève
  • Délai de candidature: 31 mai 2019

JOB OFFER - Doctoral Student in the field of career research and life course studies

NCCR LIVES invites applications for a 4-year position as doctoral student in the field of career research and life course studies, under the supervision of Prof. Felix Bühlmann.

As a doctoral student in the IP 7 on “Career paths” the successful candidate will be able to formulate his or her own PhD project based on a combined panel and calendar data study on careers. The thesis, under the supervision of Prof. Felix Bühlmann and Prof. Jonas Masdonati is expected to focus on how life events shape occupational trajectories. The tasks include conducting a calendar based questionnaire study, building a coherent theoretical framework, developing adequate research questions, analyzing the data, and publishing results.

The thesis will provide valuable answers to relevant questions in our current societies, such as: what types of life and career paths characterize workers today? Have career trajectories become more insecure? What impacts do unstable trajectories have on career adaptability, on feelings of occupational security or on subjective well-being? How do life events shape workers’ career trajectories?

Job information

  • Starting date: 01.09.2019
  • Duration of contract: 1 year, renewable contract for 3 years, with a maximum duration of 4 years.
  • Employment rate: 100%
  • Workplace: University of Lausanne, Géopolis
  • Annual gross salary: CHF 47’040.- (first year)
  • Application deadline: 31 May 2019

More information and applications on the UNIL Career portal. 

JOB OFFER - Doctoral Student SNSF in Quantitative Social Research

NCCR LIVES invites applications for a 4-year position as doctoral student SNSF in Quantitative Social Research under the supervision of Prof. Daniel Oesch.

The doctoral student will be able to write a PhD within a new project that revisits a large sample of displaced industrial workers 10-12 years after they lost their job in Switzerland. These workers were surveyed a first time in 2011, 2-3 years after their firms closed down, and will be surveyed a second time in 2020 to provide insight into the long-term consequences that plant closure and mass displacement have on people’s lives.

The doctoral student will be able to participate in the development of the questionnaire and the fielding of the survey. He or she can then fully use these data to write his or her PhD thesis on topics such as unemployment scarring, job loss and family trajectories, job mobility and career trajectories, or some other aspect of life course sociology. There is much scope for innovation and new ideas, be it in terms of data collection (life calendars, in-depth interviews), methods or topics.

Job information

  • Starting date: 01.09.2019
  • Duration of contract: 1 year, renewable contract for 3 years, with a maximum duration of 4 years.
  • Employment rate: 100%
  • Workplace: University of Lausanne, Géopolis
  • Annual gross salary: CHF 47’040.- (first year)
  • Application deadline: 2 June 2019

More information and applications on the UNIL Career portal