Image Floriane Moriaud HES-SO

Succès d’un congrès atypique à Lausanne sur le vieillissement et le pouvoir d’agir

Le 5e colloque du Réseau international d’étude sur l’âge, la citoyenneté et l’intégration socio-économique (REIACTIS) s’est tenu du 10 au 12 février 2016 à l’Université de Lausanne. Il a réuni près de 400 participants issus tant du monde académique que de la pratique de terrain. Une rencontre jugée extrêmement riche par les acteurs concernés, en raison des possibilités d'interaction et pour la qualité des interventions.

Quatre ans après la dernière édition à Dijon, le congrès REIACTIS de Lausanne a offert près de deux fois plus de présentations qu’en 2012. « Pour un congrès international, la formule est vraiment atypique, mélangeant praticiens, politiques et chercheurs, visites sur le terrain et conférences », a relevé le Prof. Dario Spini, membre du comité d’organisation local et directeur du Pôle de recherche national LIVES, tout en soulignant « une collaboration avec la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) et l’Université de Lausanne très réussie ».

Selon Valérie Hugentobler, Professeure associée à la HES-SO, Haute école de travail social et de la santé - EESP, « les retours ont été globalement très positifs à tous points de vue : bonne qualité des interventions, diversité de la provenance des intervenants, bonne participation également des professionnels, échanges riches… »

Source d'inspiration

Cette appréciation est confirmée par des professionnels du terrain comme Alain Plattet, responsable de l’unité Travail social communautaire à Pro Senectute. Il mentionne « des opportunités uniques et précieuses d’ouvrir mes champs de vision grâce à l’extraordinaire diversité des acteurs en présence. La variété des projets et de leurs dimensions a été une source d'inspiration et d'apprentissage certain. Ces trois jours m'ont permis de prendre du temps pour faire des rencontres concrètes et utiles pour le développement des "Quartiers Solidaires": en plus des échanges de pratique, de nouvelles initiatives de co-constructions nationales et internationales se sont manifestées. Très ressourçant pour retourner dans nos projets quotidiens ! »

Les sessions, ateliers et symposiums ont porté sur des thèmes aussi divers que l’habitat, la santé, la migration, les défis technologiques, les liens sociaux, et bien d'autres encore.

Index de précarité

Lors des conférences plénières, le Prof. Chris Phillipson, directeur du Manchester Institute for Collaborative Research on Ageing (MICRA), a lancé un appel à créer un « index de la précarité » des personnes âgées. Inquiet que les politiques de promotion du vieillissement actif laissent de côté les plus vulnérables, il a soutenu qu’il était plus que jamais nécessaire de « redéfinir des espaces de solidarité sociale » pour les personnes âgées.

Centenaires plus en forme

La conférence de Daniela Jopp, professeure de psychologie à l’Université de Lausanne et membre du PRN LIVES, a décrit quant à elle les avancées les plus récentes de la recherche sur les centenaires. Elle a montré que depuis le début des années 2000, l’état des personnes qui atteignent un âge très avancé s’est amélioré sur plusieurs points : elles sont plus autonomes et possèdent de meilleures capacités cognitives. Si toutes connaissent des problèmes de santé, 80% des grands vieillards interrogés se déclarent cependant heureux. « Le succès du bien vieillir, c’est la capacité à s’adapter », a déclaré Daniela Jopp, encourageant le public à « passer du temps de qualité avec ses proches âgés, et laisser les professionnels s’occuper du reste. »

>> Site du congrès

>> Plus de détails sur les conférences sur le site de REISO