PaulaConnelly©iStockphoto

Quelques facettes de l’approche qualitative éclairées par des chercheuses LIVES

Le 2ème Festival suisse des méthodes qualitatives et mixtes aura lieu le 22 juin 2013 à l’Université de Fribourg. Organisé par le Centre de compétences suisse en sciences sociales (FORS) et plusieurs partenaires, dont le Pôle de recherche national LIVES, il propose en plus de conférences-débats une douzaine d’ateliers où interviendront notamment Marianne Modak et Ana Barbeiro.

Le Pôle de recherche national LIVES – Surmonter la vulnérabilité : Perspective du parcours de vie (PRN LIVES), outre sa dimension interdisciplinaire, promeut les méthodes mixtes, mêlant l’analyse quantitative à l’approche qualitative. Deux de ses chercheuses partageront leur expérience du terrain qualitatif lors de cours-ateliers destinés à des universitaires moins expérimentés dans ce type de méthodes.

Entretiens par scénario-problème

Marianne Modak, professeure de sociologie à la Haute école de travail social et de la santé – EESP Lausanne et membre de l’IP8 du PRN LIVES, abordera la question de l’entretien semi-directif par scénario-problème, un outil très utile mais encore peu utilisé : « Pour le dire vite, c’est un moyen de placer un·e enquêté·e face à une situation construite de manière à lui apparaître comme familière, et lui demander de résoudre un ou plusieurs problème posés dans le scénario », explique la chercheuse.

Le scénario-problème permet ainsi de « mettre en lumière et de comparer de manière relativement standardisée des processus de décisions individuelles et collectives, des négociations de normes d’échange ou de principes de justice, des dilemmes ou encore des pratiques professionnelles. Il est aussi utile pour enquêter auprès de populations particulières - des groupes d’écoliers et d’écolières par exemple - qu'il faut confronter à leurs propres catégories langagières. »

Après une brève présentation des origines théoriques et des techniques propres à l’outil du scénario-problème, la Prof. Modak présentera divers usages de cette méthode dans le cadre des recherches auxquelles elle a participé. L’atelier se terminera par des exercices de rédaction de scénario en lien avec les recherches en cours des participant·e·s.

Entretiens biographiques avec calendrier de vie

Ana Barbeiro, doctorante et membre de l’IP2 du PRN LIVES, évoquera quant à elle son expérience des entretiens biographiques avec calendrier de vie : « Un entretien biographique se passe en général comme une conversation où les gens parlent de leurs expériences de vie, en focalisant sur certaines thématiques ou librement, et où le chercheur est plutôt à l'écoute. C'est le cas dans mes entretiens avec les immigrés portugais, explique la chercheuse: je leur demande de se centrer essentiellement sur leurs expériences migratoires et sur leur rapport aux institutions telles que le travail, la police, les services d'immigration... Cependant, quand on raconte son histoire, on a tendance à se focaliser sur certains événements et certaines phases de la vie, et à en oublier d'autres. »

Les calendriers de vie - développés au départ par la recherche plutôt quantitative sur les parcours de vie - fonctionnent donc comme structure d'aide-mémoire pour les entretiens qualitatifs : « Le fait de marquer certains événements du parcours facilite l'évocation d'autres aspects de la vie qui sont en rapport avec ceux-ci. Même chose en ce qui concerne les différents domaines de la vie: l'évocation d'un congé maternité peut par exemple entraîner le rappel d’événements concernant le travail », souligne la chercheuse.

Comme dans d’autres cours-ateliers du Festival, des exercices pratiques suivis de discussions seront proposés, en fonction des intérêts spécifiques des participant·e·s.

http://www2.unil.ch/fors/spip.php?article1055&lang=fr