Quelle est la place assignée aux pauvres dans les villes? Le cas des populations «rrom»

Quelle est la place assignée aux pauvres dans les villes? Le cas des populations «rrom»

La Haute école de travail social et de la santé – EESP Lausanne et l’Institut des Études genre de la Faculté des sciences économiques et sociales de l’Université de Genève, avec le soutien de la HES·SO et du Pôle de recherche national LIVES, organise une journée d’études le 4 juin 2013.

Tant du côté de la recherche que du travail social, on constate une radicalisation du discours et des pratiques répressives ciblant les migrant·e·s sans droit au travail, et notamment les populations «rrom» en provenance d’Europe centrale et des Balkans.

Au cours de cette journée d’étude, le Prof. Jean-Pierre Tabin, sociologue (EESP – HES·SO / Université de Lausanne/ PRN LIVES), donnera une conférence intitulée «La mendicité: construction d’un problème public». Puis le Prof. Tommaso Vitale, politiste au Centre d’études européennes à Sciences Po Paris, interviendra sur le thème: «Rroms dans les villes européennes: instruments d’action publique». Enfin Iulia Hasdeu, anthropologue, Maître assistante à l’Institut des Études genre du Département de sociologie de l’Université de Genève, s’exprimera sur «Identité de genre et espace public: le point de vue rrom».

La journée se poursuivra avec une table ronde: «Quelle gouvernance urbaine aujourd’hui face à la pauvreté?» avec des acteurs politiques, sociaux et académiques.

Cette journée est gratuite, mais l'inscription est obligatoire (délai 27 mai 2013) auprès de severine.holdener@eesp.ch.