Photo Reto Bürgin

Prof. Glen H. Elder, Jr: «Etudier les parcours de vie à travers le temps: l’aventure de toute une existence»

Distingué par un doctorat Honoris Causa de l'Université de Genève, le célèbre spécialiste des parcours vie a partagé, le 18 avril 2013 avec des membres du PRN LIVES et d’autres auditeurs, quelques jalons de sa biographie, imprégnée d’éléments du paradigme qu’il a contribué à développer.

Pour ceux qui étaient sur une autre planète que les sciences sociales les cinquante dernières années, commençons par rappeler qui est Glen Elder. Professeur émérite de sociologie et de psychologie à l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill (USA), il est l'auteur de Les enfants de la Grande Dépression ("Children of the Great Depression").

Publié en 1974 et réédité plusieurs fois depuis dans des versions complétées, ce livre est une référence majeure dans la recherche sur les parcours de vie. Il montre comment la crise économique et sociale de 1929 aux États-Unis a affecté différemment les enfants nés en 1920-1921 et ceux de 1928-1929. Alors que la cohorte la plus jeune a eu un début très difficile dans la vie en raison des épreuves – précarité et stress notamment – que traversaient les familles, les enfants de la cohorte plus âgée étaient quant à eux déjà trop grands pour être aussi sensibles aux tensions familiales, et trop jeunes encore pour souffrir des mêmes problèmes que leurs parents sur le marché du travail.

Le Prof. Elder était invité le 18 avril 2013 à l'Université de Genève pour intervenir dans le cadre des conférences publiques Vulnérabilité dans le parcours de vie organisées par l'Institut d’études démographiques et du parcours de vie (IDEMO) et le Pôle de recherche national LIVES. A cette occasion, il a pu recevoir en personne le doctorat Honoris Causa que l'Université de Genève lui avait accordé l’automne dernier lors du Dies Academicus. Il a ensuite donné une conférence sur sa carrière personnelle, suivant le fil de l'évolution des études du parcours de vie, dont les principaux concepts transparaissaient par touches dans son discours.

Principe des vies liées ("linked lives")
Les vies des personnes sont vécues de façon interdépendante, et les relations influencent la façon dont les individus interprètent les événements de leur vie.

La mère de Glen Elder était professeure d'anglais; elle lui a donné un goût durable pour les biographies. Son père a quitté une profession médicale pour se mettre à l'agriculture; le Prof. Elder estime qu'il lui doit son sens de l'innovation.

Temporalité des événements de la vie ("timing of lives")
L'impact des transitions de la vie dépend du moment où elles se produisent.

La famille Elder a déménagé à la campagne lorsque Glen avait 14 ans. «Avant, j’étais un garçon des villes». Il a donc fait le chemin inverse de beaucoup de gens. Une fois étudiant en psychologie sociale, il a travaillé comme conseiller en orientation pour l'université, ce qui lui a donné l'idée de faire son mémoire de maîtrise sur la transition aux études supérieures.

Insertion dans un temps historique et un lieu ("lives in time and place")
Nous sommes le produit d'un contexte.

Les études longitudinales ont commencé dans les années 30 aux Etats-Unis. Lorsque Glen Elder est devenu post-doc dans les années 60, il a rejoint une équipe de l'Université de Californie qui travaillait sur les données qui l’ont rendu célèbre. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis: «Il y avait moins de 50 publications par an dans le domaine des parcours de vie en 1992. Elles dépassent aujourd’hui les 600 par an. (...) Certains des élèves que nous avons formés siègent maintenant dans les comités de lecture», se réjouit le professeur Elder. «Vous êtes actuellement dans l'âge d'or, car les données existent!»

Développement tout au long de la vie ("life span development")
Les êtres humains se développent au-delà de l'enfance – biologiquement, socialement et psychologiquement.

«Il m'a fallu une vie pour développer une compréhension complète du parcours de vie.» «Recherches après recherches, j'ai constaté des répétitions, des choses récurrentes», autant de matériaux qui sont devenus son cadre théorique.

Intentionnalité ("agency")
Les humains ne sont pas passifs mais capables de faire des choix qui façonnent leur vie.

«Mon patron à Berkeley passait son temps à se battre à Washington pour obtenir des fonds afin de financer des études longitudinales. J'avais donc la liberté d'être créatif.» «J'ai dû innover pour réduire les coûts de collecte des données.» Les méthodes mixtes étaient la solution: «Les données qualitatives disponibles dans les archives nous ont permis de recoder, grâce à quoi nous avons pu poser de nouvelles questions.»

Aujourd'hui âgé de 79 ans, Glen Elder se souvient: «L'une des observations les plus marquantes de ma carrière, c'est la prééminence de la résilience suite aux moments difficiles. La vulnérabilité et les inégalités sont des processus cumulatifs, mais il y a toujours des moyens de sortie.» Le même constat s'applique à lui-même. Une fois hors de la salle de conférence, il confie: «Je suis devenu veuf après 45 ans d’heureux mariage. Trois ans plus tard, j'ai rencontré Sandy, et elle a ramené la lumière dans ma vie. Je n'aurais jamais espéré un tel miracle.»