Augmentation spectaculaire de la main d'oeuvre étrangère hautement qualifiée en Suisse

La main d'œuvre étrangère hautement qualifiée a plus que doublée en 25 ans en Suisse

Dans un article pour la revue "Social Change in Switzerland", Philippe Wanner et Ilka Steiner montrent l’évolution des flux migratoires vers la Suisse durant les 25 dernières années. C’est l’immigration de main d’œuvre hautement qualifiée qui a augmenté de façon spectaculaire. L’analyse des deux chercheurs est fondée sur plusieurs bases de données originales et montre le rôle prépondérant joué par l’évolution du marché du travail dans ces changements, comme le détaille un communiqué de presse.

Depuis le début du 21e siècle, la Suisse a connu un fort accroissement de son solde migratoire. En parallèle, la composition des flux migratoires s’est modifiée drastiquement avec un nombre de migrants hautement qualifiés qui a plus que doublé entre 1991 et 2014. En utilisant de nouvelles données, Philippe Wanner et Ilka Steiner montrent que les nouveaux migrants possédant une formation tertiaire sont passés de 30'000 en 1991 à 40'000 dès 2000 et à plus de 60'000 après 2007. Aujourd’hui, les migrants hautement qualifiés représentent la moitié des entrées annuelles.

L’immigration de personnels hautement qualifiés ne s’observe pas avec la même intensité pour les différentes nationalités. Sur la base d’une nouvelle enquête, les auteurs montrent que la part des migrants hautement qualifiés dépasse les 80% pour les ressortissants de la France et du Royaume-Uni. Elle atteint deux tiers pour les migrants provenant de l’Allemagne et de l’Autriche, mais n’est que de 24% pour les nouveaux migrants du Portugal. Au cours des dernières années, les Espagnols et Italiens notamment ont connu de profonds changements dans la composition des flux migratoires. Ils dénombrent aujourd’hui plus de 50% de personnes hautement qualifiées, alors qu’historiquement ces flux étaient composés de personnes plutôt faiblement qualifiées.

La croissance de la migration hautement qualifiée s’explique par la demande du marché du travail suisse. Les nouvelles données montrent que plus de la moitié des immigrants européens hautement qualifiés avaient un contrat de travail en Suisse avant leur arrivée dans le pays. Cependant, les auteurs rappellent que la migration internationale n’a joué qu’un rôle secondaire dans la réponse aux besoins du marché du travail. Entre 2010 et 2013, elle a permis de combler moins de 30% de la demande de travailleurs ayant une formation tertiaire. De nouvelles générations de jeunes natifs de la Suisse, mieux qualifiés que leurs aînés, ont joué le rôle prédominant à ce propos.

>> Wanner, Philippe et Steiner, Ilka (2018). Une augmentation spectaculaire de la migration hautement qualifiée en Suisse. Social Change in Switzerland No 16. Retrieved from www.socialchangeswitzerland.ch

Contact : Ilka Steiner, 078 610 36 31, Ilka.Steiner@unige.ch