Image vm © iStock

Un forum vaudois pour favoriser l’intégration des seniors dans les communes

Entre mai et octobre 2014, des spécialistes du vieillissement vont intervenir lors de trois événements régionaux réunissant les acteurs locaux des politiques sociales sur la question du troisième âge. Le premier se déroulera le mercredi 7 mai à Gland avec les communes de l’Ouest vaudois, en présence du Prof. Dario Spini. Objectif : améliorer la qualité de vie des jeunes retraités, une tranche d’âge en forte augmentation, jouissant souvent d’une bonne santé et de beaucoup de temps libre.

Répondant à un postulat du député vaudois Filip Uffer, par ailleurs directeur de Pro Senectute Vaud, le Département vaudois de la santé et de l’action sociale, via son Service des assurances sociales et de l’hébergement (SASH), organise une série de forums visant à sensibiliser les autorités des communes aux enjeux du vieillissement de leur population et au besoin d’agir en faveur de l’intégration sociale et de la qualité de vie des plus de 65 ans.

Trois événements sont prévus, en collaboration avec l’Union des communes vaudoises (UCV) et l’Association de communes vaudoises (AdCV) : le 7 mai à Gland pour l’Ouest vaudois, le 11 juin à Grandson pour le Nord vaudois et le 2 octobre à Pully concernant l’Est vaudois, la région lausannoise et les villes de plus de 6000 habitants. Sur plus de 300 communes dans le canton, plus du tiers ont annoncé qu’elles enverraient un-e représentant-e, en général un-e municipal-e des affaires sociales ou un-e chef-fe de service, se réjouit Jorge Guimera, chef de projets au SASH.

Enjeux démographiques et sociaux

Lors du premier forum, le Prof. Dario Spini, directeur du Pôle de recherche national LIVES, donnera une conférence intitulée « Diversité de la population âgée et action locale ». La fois suivante, la tâche de mettre en lumière les enjeux démographiques et sociaux concernant l'évolution prévue de la population âgée incombera au Prof. Christian Lalive d’Epinay, fondateur du Centre interfacultaire de gérontologie de l’Université de Genève. La Prof. Valérie Hugentobler, autre spécialiste du vieillissement à la Haute école de travail social et de la santé Vaud – EESP Lausanne, assurera l’exposé de la troisième date. Les trois chercheurs seront également chargés d’assurer la synthèse à la clôture du forum.

A chaque fois, quelques exemples d’actions et d’expériences réalisées dans des communes de la région seront présentés par des associations actives auprès des seniors. Pour l’événement du 7 mai, il s’agira de Quartiers Solidaires (Pro Senectute Gland), Livres à vous (Mouvement des aînés et Bibliothèque municipale de Lausanne), Entraide familiale vaudoise et Réseau 4S (St-Sulpice). S’ensuivront des ateliers d'échange et de discussion sur les besoins et les ressources des communes en lien avec leur population de seniors.

Capital de connaissances et d'expériences

Dans le canton de Vaud, « 8000 personnes parviennent chaque année en âge de retraite. Elles jouissent généralement d’une bonne santé, disposent de temps disponible et bénéficient d’un important capital de connaissances et d’expériences. Elles sont souvent désireuses de mettre à profit leurs disponibilités et leurs compétences en s’engageant en faveur de la communauté, dans des activités d’utilité sociale », disait Filip Uffer dans son postulat.

Permettre aux aînés de participer davantage à la vie locale ferait donc d’une pierre deux coups : reconnaître leur besoin d’intégration une fois la vie professionnelle derrière, et mettre leur dynamisme au service des autres, et notamment des plus fragiles, par exemple les personnes du 4e âge, quand commence la vraie vieillesse.