Démarrage d’une étude innovante sur une jeune génération ayant grandi en Suisse

Démarrage d’une étude innovante sur une jeune génération ayant grandi en Suisse

Des chercheurs du PRN LIVES vont analyser les parcours de vie de quelques milliers de personnes nées entre 1976 et 1996. Une partie de l’échantillon sera composé de jeunes ayant effectué leur scolarité en Suisse et dont les parents sont originaires du sud-est de l’Europe. Une méthode de récolte de données encore peu utilisée en Suisse sera testée.

A partir du printemps 2012, des questionnaires biographiques vont commencer à circuler dans les trois langues nationales auprès de personnes âgées entre 15 et 35 ans. Le but est de mieux comprendre les trajectoires des jeunes d’aujourd’hui, et notamment celle des enfants de la deuxième génération d’immigrés. Pour constituer cet échantillon, les chercheurs du Pôle de recherche national (PRN) LIVES recourront au réseau des répondants afin d’identifier de nouvelles personnes à interroger.

Une nouvelle méthode de récolte par réseaux

Cette étude constitue un complément aux données du Panel suisse de ménages (PSM). Ce dernier, lancé en 1999, est mené par le Centre de compétences suisse en sciences sociales FORS, avec qui LIVES collabore. Pour la première fois, l’attention sera focalisée sur les jeunes, avec dans un premier temps un intérêt tout particulier pour ceux dont les parents sont de culture albanaise, une communauté importante en Suisse mais dont l’insertion dans la société helvétique a été peu investiguée jusqu’à ce jour.

"Pour la phase pilote de cette enquête, nous allons tester une méthode couramment utilisée aux Etats-Unis et au Canada, mais nouvelle en Suisse. Lorsqu’on prend un échantillon aléatoire d’habitants, les populations minoritaires sont sous-représentées. A la place, nous partirons de 20 personnes et leur demanderons de nous donner les coordonnées de leurs connaissances, afin de constituer un ensemble de 600 personnes en répétant cette opération plusieurs fois", explique le prof. Dario Spini, directeur du PRN LIVES.

La récolte de données se poursuivra en 2013, s’étendant à près de 2000 jeunes de toute la Suisse, toutes origines confondues. Le PRN LIVES a mandaté l’institut de sondage M.I.S. Trend pour mener les interviews. Pour préserver la confidentialité des données, les réponses seront anonymisées : les chercheurs n’auront accès qu’à des données sans nom, sans adresse et sans date exacte de naissance.

Des données cruciales pour préparer l’avenir

Les chercheurs s’intéressent à plusieurs aspects des trajectoires des personnes interrogées : lieux de résidence, types de cohabitation, relations de couple, famille, activité et formation, santé. Comme dans tous les projets LIVES axés sur l’étude longitudinale des parcours de vie, les événements clés, les points de rupture et les facteurs liés à l’apparition possible d’une vulnérabilité et aux ressources pour la surmonter seront étudiés. Une série d’entretiens qualitatifs seront en outre conduits par des chercheurs de LIVES pour approfondir certaines trajectoires.