Le chez-soi : une ressource-clé pour les seniors

Le chez-soi : une ressource-clé pour les seniors

La 4e édition de "Age Report - Habitat et vieillissement : Réalités et enjeux de la diversité" explore la question de l’habitat chez les personnes âgées en Suisse. Ce rapport co-dirigé par Dario Spini (PRN LIVES) prouve la centralité du chez-soi dans la vie des seniors. La satisfaction des seniors en matière de logement a globalement augmenté mais de grandes inégalités restent, selon les régions linguistiques et entre ville et campagne. Ceci est notamment lié à la situation économique variable des seniors, une personne âgée sur cinq étant à risque de précarité financière. Le rapport présente des recommandations et des enjeux pour le futur des personnes âgées en Suisse, une population qui ne cesse de croître.

La satisfaction liée à la condition de logement n’a cessé d’augmenter depuis 2003, ceci grâce au confort du logement lui-même, au voisinage, à l’environnement mais aussi à l’attachement au lieu de vie. Malgré ces améliorations, l’habitat reste un enjeu de taille, surtout pour les personnes âgées les plus vulnérables. En effet, une personne âgée sur cinq risque la précarité financière. D’après cette étude, les bénéficiaires de l’AVS en Suisse sont globalement satisfaits de leur situation financière, bien qu’il existe de grandes différences selon les régions linguistiques. Ce sentiment est en effet inférieur en Suisse romande et au Tessin.

Le rapport présente également plusieurs recommandations et enjeux concernant la population grandissante de personnes âgées en Suisse.

  • Garantir la sécurité matérielle - L’habitat devrait être un lieu susceptible de pouvoir répondre aux besoins en termes de qualité de vie de l’ensemble des personnes âgées, indépendamment de leurs spécificités ou vulnérabilités potentielles.
  • Intégrer le réseau interpersonnelLa famille et le réseau interpersonnel des seniors contribuent à la réflexion sur le lieu de vie à privilégier (appartement, soins à domicile, EMS, etc.). La prise en compte de ces relations est importante pour améliorer la qualité de vie des seniors. 
  • Envisager des alternatives - Des alternatives au domicile traditionnel et aux EMS devraient être développées, ceci afin de mieux répondre aux besoins spécifiques des seniors, pour qui rester chez soi reste une priorité. Des propositions comme des colocations ou des unités spécialisées dans les EMS sont ainsi évoquées.
  • Impliquer les seniors dans la prise de décision - L’EMS peut être considéré comme un espace semi-privé, où beaucoup de décisions sont prises pour les seniors et leur lieu de vie, parfois sans les consulter. Le rapport invite à y réfléchir afin de garantir leur épanouissement et le respect de leur sphère privée.

De manière plus générale, l’ouvrage veut encourager la réflexion sur les lieux de vie des personnes âgées, en tenant compte de leur grande diversité, et propose d’y réfléchir en incluant le plus de facteurs d’influence possible. Les recherches menées dans le cadre de l’Age Report sont un outil de travail primordial pour les professionnels de terrain et les représentants des autorités publiques. 

L’Age Report IV - Habitat et vieillissement : Réalités et enjeux de la diversité, est la 4ème édition d’un rapport s’intéressant à la population de personnes âgées en Suisse. Co-dirigé par François Höpflinger (Université de Zurich), Valérie Hugentobler (Haute école de travail social et de santé Vaud) et Dario Spini (PRN LIVES), cet ouvrage est publié par la fondation Age-Stiftung et soutenu par la fondation Leenaards. Basé sur plus de 2'500 entretiens et couvrant les différentes régions linguistiques suisses, le rapport se focalise dans le cadre de cette édition sur le lieu de vie.