26 étudiants internationaux réunis sur le thème "Vulnérabilité, Autonomisation et Travail social"

26 étudiants internationaux réunis sur le thème "Vulnérabilité, Autonomisation et Travail social"

La Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), l'Etat de Vaud et le Pôle de recherche national LIVES organisent la 5ème Université d'été du travail social du 30 juin au 11 juillet 2014 à Lausanne. Plusieurs orateurs présenteront des recherches LIVES.

Des étudiants du monde entier vont participer à la prochaine Université d'été du travail social. Ils proviennent des Etats-Unis (University of California Los Angeles - UCLA, et Boston College), du Canada (University of British Columbia, Vancouver), du Burkina Faso (Institut National de Formation des Travailleurs Sociaux, Ouagadougou), d'Inde (Rajagiri College of Social Sciences, Kochi), de Chine (Shandong University) et de Suisse (HES-SO).

Parmi les professeurs invités se trouvent plusieurs membres de LIVES: Michel Oris and Stefano Cavalli (IP13), Jean-Pierre Tabin and Jean-Michel Bonvin (IP5), Jean-François Bickel (IP5, IP13), Claudio Bolzman (IP2, IP13), Marianne Modak (IP8).La coordination générale est assurée par le Prof. Marc-Antoine Berthod de la Haute école de travail social et de la santé l EESP, Lausanne, l'une des écoles de la HES-SO.

Le thème de cette édition est "Vulnérabilité, Autonomie et Travail social". La relation complexe entre vulnérabilité et autonomie sera à l'ordre du jour, "deux concepts centraux qui sont trop souvent appréhendés séparément dans les approches théoriques", lit-on dans le programme.

L'Université d'été du travail social vise à promouvoir les échanges entre participants de plusieurs formations et provenances, à faciliter l'analyse comparative et à stimulter de nouvelles approches théoriques et pratiques en travail social. Elle offre un espace privilégié de discussions et de débats aux professeurs et étudiants venant de multiples pays.

Les conférences et ateliers seront basés sur des recherches les plus récentes, incluant des données du PRN LIVES. Comme annoncé dans la brochure, "la dimension internationale de l'événement doit permettre de penser de manière critique et comparative ce qui motive la pratique du travail social, souvent prise entre un souci excessif de protection des plus vulnérables et l'ambition idéaliste de renforcer les responsabilités et les capacités."

http://www.susw.ch/fr