Quel goût pour les sciences? Une question d’interprétation et de méthode

TitleQuel goût pour les sciences? Une question d’interprétation et de méthode
Publication TypeJournal Article
Year of Publication2013
AuthorsBataille, P
JournalLIVES Working Papers
Volume2013
Issue20.4
Pagination1-24
PublisherNCCR LIVES
Place PublishedLausanne
Type of ArticleArticle scientifique
ISSN2296-1658
Keywordsexcellence, France, genre, orientation, scientifique
Abstract

Dans les analyses des inégalités genrées face aux orientations scolaires, surtout face à l'orientation dans les filières scientifiques d'excellence, la question de l'arbitraire des critères d'évaluation est rarement posée. La prendre en compte nécessite un exercice réflexif sur l'interprétation et le type d'outils méthodologique utilisés pour la saisir. A travers une étude de cas, celui des trajectoires scolaires des anciens et anciennes élèves des Ecoles Normale Supérieure de Saint-Cloud, Fontenay et Lyon, nous analyseront la portée heuristique de l'hypothèse de l'existence d'une "logique du goût" (Ferrand et al., 1999), qui questionne les cadres d'appréciation généralement mobilisé dans la compréhension des inégalités scolaires de genre.

DOI10.12682/lives.2296-1658.2013.20.4
Citation Key682

Orientations et genre: Quelles approches méthodologiques?

TitleOrientations et genre: Quelles approches méthodologiques?
Publication TypeJournal Article
Year of Publication2013
AuthorsMosconi, N
JournalLIVES Working Papers
Volume2013
Issue20.3
Pagination1-15
PublisherNCCR LIVES
Place PublishedLausanne
Type of ArticleArticle scientifique
ISSN2296-1658
Keywordsméthodes quantitatives qualitatives et cliniques, orientation scolaire et professionnelle
Abstract

Pour rendre compte de la complexité des phénomènes d’orientation scolaire et professionnelle, il est nécessaire de les aborder dans le cadre de disciplines diverses et avec des méthodes différentes, aussi bien quantitatives que qualitatives. Une approche macrosociologique peut tout d’abord mettre en évidence l’influence des rapports sociaux de sexe combinés aux rapports de classe et de groupes ethniques. L’analyse des cadres institutionnels des procédures d’orientation et de leurs acteurs permet de montrer par quels processus agissent ces influences. Enfin les méthodes de psychologie sociale, aussi bien quantitatives que qualitatives, voire cliniques, permettent de comprendre comment ces processus se traduisent dans les représentations, les motivations et les désirs des individus. Elles peuvent ainsi montrer comment ces derniers peuvent à la fois subir la pression des stéréotypes mais aussi avoir certaines marges de liberté, grâce auxquelles ils peuvent faire des choix d’orientation plus indépendants.

DOI10.12682/lives.2296-1658.2013.20.3
Citation Key681

Socio-histoire d’une non mixité: le certificat d’aptitude professionnelle (France)

TitleSocio-histoire d’une non mixité: le certificat d’aptitude professionnelle (France)
Publication TypeJournal Article
Year of Publication2013
AuthorsMoreau, G
JournalLIVES Working Papers
Volume2013
Issue20.2
Pagination1-23
PublisherNCCR LIVES
Place PublishedLausanne
Type of ArticleArticle scientifique
ISSN2296-1658
Keywordsapprentissage, diplôme, formation professionnelle, métiers, mixité, sociohistoire
Abstract

La formation professionnelle initiale est, en France, marquée par une forte inégalité de la répartition des filles et des garçons dans les différentes spécialités. Pourtant, à partir des années 1980, l’Etat, les régions ou les branches professionnelles ont cherché à y rééquilibrer les sex-ratios par des campagnes de communication et des mesures incitant les jeunes filles à rejoindre des filières «masculines». Pour tenter de dresser un bilan de ces politiques, il convient de regarder l’évolution de la répartition des filles et des garçons sur la longue durée. Le CAP, un diplôme professionnel formant en France les futurs ouvrier-es et employé-es, offre un terrain d’investigation exemplaire pour ce faire, du fait de sa longévité: créé en 1911, il existe toujours un siècle après. Néanmoins, l’exercice n’est pas aisé du fait de l’incomplétude des données statistiques et des changements de nomenclature. L’enquête ne peut être conduite in fine que sur les 50 dernières années. Suffisant pour constater que le CAP est resté hermétique aux politiques visant à rééquilibrer les sex-ratios. Tout au plus peut-on observer que la présence de filles hier impensable dans certaines spécialités est aujourd’hui tolérée, mais sans effet structurel significatif. Par contre, cette lecture de longue durée de la mixité révèle des mouvements inverses à la volonté politique d’équilibre entre les sexes: ainsi l’apprentissage de la coiffure, relativement mixte dans les années 1960, est devenu aujourd’hui un bastion féminin.

DOI10.12682/lives.2296-1658.2013.20.2
Citation Key680

L’exposition à des modèles de réussite en contexte ségrégué: une situation favorable à la modification et diversification des choix d’orientation des filles?

TitleL’exposition à des modèles de réussite en contexte ségrégué: une situation favorable à la modification et diversification des choix d’orientation des filles?
Publication TypeJournal Article
Year of Publication2013
AuthorsDurand-Delvigne, A
JournalLIVES Working Papers
Volume2013
Issue20.1
Pagination1-16
PublisherNCCR LIVES
Place PublishedLausanne
Type of ArticleArticle scientifique
ISSN2296-1658
Keywordsdispositif pour l’égalité, mixité, modèles de réussite, orientation scolaire et professionnelle, stéréotypes de genre
Abstract

Afin d’inciter les filles à envisager des orientations scolaires et professionnelles atypiques au regard des ratios de sexe dans les secteurs d’emploi correspondant et des normes de genre, des dispositifs spécifiques ont recours à des modèles de réussite. Les résultats d’une recherche évaluant les effets de ce type de méthode sont analysés au regard de théories sociocognitives relatives à la menace du stéréotype et de ses modes de réduction. Une attention particulière est accordée à l’impact et aux conditions de l’exposition à des modèles contrestéréotypiques. Les limites du protocole de recherche et ses perspectives de consolidation sont envisagées.

DOI10.12682/lives.2296-1658.2013.20.1
Citation Key679

The normative impact of unemployment insurance: A European perspective

TitleThe normative impact of unemployment insurance: A European perspective
Publication TypeJournal Article
Year of Publication2012
AuthorsTabin, J-P, Enescu, R
JournalJournal of Comparative Social Work
Volume2012
Issue2
Pagination1-11
Abstract

The debate on classification instruments for social security regimes opened by Esping-Andersen (1990) usually neglects the examination of the normative impact of the welfare state. This article focus on this latter through an analysis of systems of protection against unemployment in 11 of the European countries included in the database known as the Mutual Information System on Social Protection (MISSOC).We show in this article that unemployment insurance only recognize legal, authorized and declared salaried employees who have resided in the country for a set period of time, which confirms the close link between social policy and nationality, with some foreign workers being excluded from the circle of beneficiaries because of these norms. Unemployment insurance also always considers jobs as rare social goods - workers are expected to hold on to them, but they are declined differently along a person’s life course. The dominance of the male employment norm and the complete lack of consideration given to domestic labour by unemployment insurance contribute to structuring gendered roles as separate and hierarchically organized. Disparities between countries, whether related to contextual differences or to the history of the local welfare state, do not weaken these arguments since they are not founded upon fundamentally different conceptions of unemployment.

URLhttp://jcsw.no/?page=issueContent&issue=issue10&section=articleContent&article=2
Citation Key678