Le professorat universitaire: une sélection genrée masquée par des critères d’excellence?

TitleLe professorat universitaire: une sélection genrée masquée par des critères d’excellence?
Publication TypeJournal Article
Year of Publication2012
AuthorsFassa Recrosio, F, Kradolfer, S
JournalLIVES Working Papers
Volume2012
Issue13
Pagination1-17
PublisherNCCR LIVES
Place PublishedLausanne
Type of ArticleArticle scientifique
ISSN2296-1658
Keywordscarrières académiques, excellence académique, inégalités sociales, plafond de verre
Abstract

Comme d'autres institutions académiques européennes, les universités suisses connaissent des changements importants et « l'excellence académique » est devenu un critère central lors de la sélection des dossiers pour les postes de rang professoral. Dans cet article, nous analyserons les critères d’excellence tels qu’ils apparaissent dans le programme Professeur.e.s boursiers.ières du FNS et les confronterons aux résultats d’une recherche sur les trajectoires de la relève académique que nous avons menée à l’Université de Lausanne. Nous montrerons comment la définition de l’excellence académique obéit à des logiques genrées qui rendent l’accession à un poste professoral plus difficile pour les femmes que pour les hommes. Nous verrons pourquoi les critères d’évaluation des sciences dures, qui sont peu à peu transférés vers les sciences humaines, renforcent les mécanismes d’exclusions des femmes des mondes académiques.

DOI10.12682/lives.2296-1658.2012.13
Citation Key254

Existe-t-il un affaiblissement de l'inégalité des chances en Suisse?

TitleExiste-t-il un affaiblissement de l'inégalité des chances en Suisse?
Publication TypeJournal Article
Year of Publication2012
AuthorsFalcon, J
JournalLIVES Working Papers
Volume2012
Issue12
Pagination1-16
PublisherNCCR LIVES
Place PublishedLausanne
Type of ArticleArticle scientifique
ISSN2296-1658
Keywordseducation, inégalité des chances, intergénérationnelle, mobilité sociale, modèles log-linéaires et log-multiplicatifs, parcours de vie, stratification sociale
Abstract

A partir de l’analyse des effets de l’origine sociale et des niveaux d’études sur la destination sociale de trois cohortes, cet article présente l’évolution de l’inégalité des chances en Suisse. En se positionnant dans le paradigme des parcours de vie, il s’agit de voir comment l’évolution du contexte historique, le développement du système éducatif et la progressive égalisation entre les hommes et les femmes ont pu avoir des effets sur la réduction de l’inégalité des chances en Suisse. Pour percevoir le changement social, douze bases de données de 1975 à 2009 sont agrégées et des modèles log-linéaires et log-multiplicatifs sont appliqués à des tableaux croisant respectivement, l’origine sociale et la destination sociale, l’origine sociale et le niveau d’étude, le niveau d’étude et la destination sociale, avec la cohorte. Les résultats montrent qu’au cours du 20ème siècle, quel que soit la relation étudiée, l’inégalité des chances est restée constante en Suisse.

Notes

A revised version of this paper has been published and is now available under: http://www.sociojournal.ch/index.php?page=2012_2/abstract1&lang=en

DOI10.12682/lives.2296-1658.2012.12
Citation Key253

Enquête au royaume de Matilda. La relève à l'Université de Lausanne

TitleEnquête au royaume de Matilda. La relève à l'Université de Lausanne
Publication TypeJournal Article
Year of Publication2012
AuthorsFassa Recrosio, F, Kradolfer, S, Paroz, S
JournalLIVES Working Papers
Volume2012
Issue11
Pagination1-415
PublisherNCCR LIVES
Place PublishedLausanne
Type of ArticleRapport de recherche
ISSN2296-1658
Keywordscarrières académiques, genre, plafond de verre
Abstract

Intitulée initialement «Relève académique: un doctorat pour quoi? Entre institution et parcours. Enquête à l’Université de Lausanne», cette recherche menée entre mars 2006 et juin 2008 visait à identifier les facteurs structurels, organisationnels et individuels qui rendent les trajectoires des membres de la relève propices à l’accomplissement d’une carrière universitaire. Les analyses que nous avons effectuées (qualitatives et quantitatives) montrent que les inégalités d’accès aux postes les plus élevés des hiérarchies académiques frappent particulièrement les femmes puisque seule une faible proportion d’entre elles accède à des postes professoraux. Elles ont aussi permis de mettre à jour l'existence d'un plafond de verre dont la hauteur est variable selon les facultés et des parois de verre qui orientent les carrières des femmes hors du cheminement traditionnel vers les postes les plus prestigieux. Nous avons focalisé notre réflexion sur cette exclusion genrée, constatant en cours d’enquête que si l’origine sociale peut s’avérer un défi pour les hommes, elle s'articule avec d’autres embûches pour les femmes.

DOI10.12682/lives.2296-1658.2012.11
Citation Key252