Le Travail Rémunéré à Temps Plein des Mères : Malédiction ou Bénédiction? - Le Cas Singulier de la Suisse Comparé à la Belgique, la France, l’Allemagne et la Suède

TitelLe Travail Rémunéré à Temps Plein des Mères : Malédiction ou Bénédiction? - Le Cas Singulier de la Suisse Comparé à la Belgique, la France, l’Allemagne et la Suède
MedientypJournal Article
Year of Publication2018
AutorenFioretta, J, Rossier, C
JournalLIVES Working Paper
Volume69
Pagination1-30
PublisherNCCR LIVES
ISSNISSN 2296-1658
Schlüsselwörtercomparaison internationale, Conflit-travail famille, politiques familiales, santé, sélection sociale, Suisse, travail à temps plein des mères
Zusammenfassung

Les travaux sur le conflit travail-famille montrent que les difficultés de conciliation sont plus fréquentes aux âges de la parentalité et chez les femmes, et qu'elles sont associées négativement à la santé. Les désavantages de la conciliation des rôles professionnel et familial pour les mères, souvent pointés du doigt, doivent toutefois être mis en perspective avec les gains économiques et de santé habituellement liés à une insertion professionnelle durable des femmes. Dans cette étude, nous comparons la Suisse – un pays largement dépourvu de dispositif soutenant la conciliation travail-famille - avec des pays de niveau socioéconomique comparable - la Belgique, la France, l'Allemagne et la Suède, dotés d'une diversité de politiques de conciliation. Grâce aux données de l'Enquête sur les Familles et les Générations 2013 pour la Suisse et des Enquêtes Genre et Générations pour les autres pays, nous montrons qu'en Suisse les parents d'enfants de moins de 13 ans à deux temps pleins ("dual earners") déclarent plus de difficultés à concilier le travail et la famille, ont une moins bonne santé auto-déclarée et éprouvent plus de difficultés financières que les couples où seul l’homme travaille à plein temps. A l'inverse, dans les autres pays, les "dual earners" ont des indicateurs de conflit travail-famille, de santé et de bien-être économique meilleurs que les autres couples. Ces résultats soulignent que les dispositifs de conciliation travail- famille (quelle qu'en soit la nature) permettent d'abord aux mères qui ont plus de ressources de s'investir substantiellement dans la sphère professionnelle, un mécanisme de sélection qui au final compense largement –sur l'ensemble des mères qui travaillent à temps plein- les désavantages liés aux conflits travail-famille.

DOI10.12682/lives.2296-1658.2018.69